Soin du linge mode d'emploi

Découvrez nos conseils d’experts

Soin du lingeA première vue, rien de plus simple ! Il suffit de mettre de l’eau dans le réservoir, de faire chauffer et d’appliquer la semelle du fer sur le vêtement en n’oubliant aucune partie. Même un homme saurait faire… En pratique, les choses sont un tout petit peu plus compliquées, si on veut un résultat nickel bien sûr ! Reprenons les bases. 



L’art du repassage

A quoi sert la vapeur ?
Le repassage s’effectue en 2 temps. La première étape consiste à humidifier le linge pour détendre les fibres textiles et commencer à les défroisser. C’est le rôle de la vapeur, envoyée sous pression au cœur des fibres. Le premier geste consiste donc à actionner la gâchette pour envoyer de la vapeur.

Le saviez-vous ?

Dans tous les tests de repassage réalisés par des instituts indépendants, le résultat est évalué 10 h après repassage et non immédiatement. Si le linge est mal séché, les faux plis réapparaissent.

 

Sécher pour fixer à plat
2ème étape, le séchage. En appliquant la semelle chaude du fer sur le tissu en exerçant une pression, la vapeur est séchée et les fibres sont lissées. Elles retrouvent leur position naturelle d’origine. Il est donc inutile et même contraire à l’effet recherché d’appuyer sur le jet de vapeur en permanence ! Cela ne servirait qu’à humidifier le linge, soit la moitié du travail seulement. Complémentaire et indispensable pour la qualité du résultat, un séchage complet garantit que les faux plis ne réapparaîtront pas.

La mission du thermostat
Le thermostat règle la température de la semelle du fer qui doit toujours être précisément adaptée à la nature du tissu. Un coton repassé à 190°C, soit la norme, est 2 fois plus séché qu’à 130°C. Chaque type de textile nécessite une température optimale pour que les fibres retrouvent leur aspect lisse. CALOR suit les recommandations en vigueur dans la filière textile et vous retrouverez sur le thermostat les mêmes symboles que sur les étiquettes des vêtements.

Voir la vidéo démo

Quelle eau utiliser ?

Tous les fers et centrales vapeur CALOR sont conçus pour fonctionner de manière optimale avec de l’eau du robinet. Dans certaines régions où l’eau est très calcaire, vous pouvez utiliser un mélange de 50% d’eau du robinet et 50% d’eau déminéralisée. N’ajoutez jamais de parfum, de détartrant, d’huile essentielle ou d’eau de repassage dans votre réservoir, même si ces produits sont vendus dans le commerce. Vous risquez d’endommager votre matériel. De l’eau et rien que de l’eau !

Gagnez la guerre contre le calcaire 
Respectez bien les recommandations de la notice de votre fer ou de votre centrale, c’est le meilleur moyen d’optimiser sa durée de vie. 

  • Les fers : pour les fers à système intégré, vous n’avez rien à faire. Pour les modèles à tige anti-calcaire, retirez périodiquement la tige et laissez-la tremper 4 h dans du vinaigre ou du citron avant de rincer et de la remettre en place. Pour les modèles avec fonction auto-nettoyante, lancez le programme 1 fois par mois ou vérifiez si le processus est automatique dans la notice.
  • Pour les centrales : rincez le collecteur anti-calc toutes les 10 utilisations environ sur les modèles à autonomie illimitée, dès que le voyant s’allume si votre centrale en est équipée. Pour les centrales à autonomie limitée, rincez la cuve toutes les 10 utilisations également.

Voir la vidéo démo anti-calc

Nettoyer la semelle

fer ultraglissAu fil des semaines, la semelle de votre fer peut s’encrasser, des fibres se collent, des dépôts noirs apparaissent et les trous de diffusion de la vapeur peuvent même se boucher partiellement. Résultat, votre fer glisse moins bien et il fait parfois des taches sur les tissus blancs ou clairs. Sachez que vous pouvez nettoyer la semelle Ultragliss® Diffusion des fers CALOR (celles qui ont des lignes blanches) avec le côté récurant d’une éponge. Attendez seulement que la semelle soit tiède.

Evidemment, vous n’aurez aucun de ces soucis si vous possédez une semelle Autoclean® Catalys ! Son revêtement actif élimine les fibres collées au fur et à mesure pour une glisse optimale dans le temps. En cas « d’accident », elle peut se nettoyer avec le côté doux (jaune) d’une éponge humide.

Les bons gestes

les bons gestes du repassagePour toutes celles et ceux qui manquent de technique, voici la leçon de rattrapage ! 

Confort à la hauteur
Ajustez la hauteur de la planche pour pouvoir poser vos mains à plat dessus sans vous pencher.

Repassez dans l’ordre !
Commencez par trier votre linge pour repasser d’abord les textiles qui nécessitent une basse température et terminer par ceux qui ont besoin d’une haute température. En cas de mélange de fibres, type coton/synthétique,  réglez le fer pour la fibre la plus fragile. Si votre fer est très chaud, attendez quelques minutes après avoir baissé le thermostat.

Astuce pratique
Pour les pièces encombrantes comme les draps ou les nappes, posez des chaises derrière la planche pour étendre les parties que vous venez de repasser.

Fonction pressing
Utilisez-la pour éliminer les plis difficiles. Pour les vêtements amples, maintenez le fer au-dessus du tissu et actionnez la fonction pressing.

Vite fait bien fait
Commencez par l’intérieur des vêtements et terminez par l’extérieur. Inutile d’appuyer très fort, c’est la vapeur qui fait l’essentiel du travail et non le poids. Evitez les mouvements circulaires qui peuvent abîmer le tissu : faites des allers-retours de bas en haut et de haut en bas. La semelle des fers CALOR est dessinée pour repasser en arrière sans créer de faux plis.

Résultat longue durée
Pour un repassage impeccable, laissez le linge reposer quelques heures avant de le porter.

Chemises, la méthode 
Vérifiez que la chemise est entièrement déboutonnée, même les poignets. 

Voir la vidéo Coquette minute

  • Commencez par le col en partant du milieu côté envers et en allant vers les pointes. Même chose sur le côté endroit. Marquez ensuite le pli du col en le rabattant vers l’extérieur.
  • Repassez l’empiècement des épaules et du haut du dos en glissant chacune des épaules dans la partie arrondie et étroite de la table.
  • Repassez les empiècements des poignets puis les manches lissées sur la couture, recto et verso.
  • Repassez le dos, en procédant en plusieurs étapes, d’abord le centre puis les parties latérales.
  • Repassez ensuite chacun des 2 devants en glissant également l’épaule dans la partie arrondie de la planche. Glissez la pointe de la semelle entre les boutons et dans la poche éventuellement.

Suspendez immédiatement la chemise sur un cintre.

Pantalons, la méthode 

 Si le pantalon est en laine ou de couleur foncée, intercalez une « pattemouille » ou un torchon fin entre le pantalon et le fer pour éviter l’effet lustrant.

Voir la vidéo Coquette minute

  • Mettez le pantalon à l’envers et repassez d’abord les poches. 
  • Glissez la taille du pantalon dans la partie étroite et arrondie de la planche à repasser. Repassez le haut du pantalon en le faisant tourner progressivement autour de la planche.
  • Pour repasser l’intérieur des jambes, mettez le pantalon à plat, les jambes l’une par-dessus l’autre. Alignez les coutures intérieures en faisant correspondre les côtés de chaque jambe. Soulevez et rabattez la jambe du dessus et repassez celle du dessous. Retournez le pantalon et faites l’autre jambe de la même manière. 
  • Repassez l’extérieur des jambes en gardant bien les coutures intérieures alignées. Enlevez les derniers plis en utilisant la fonction pressing.

A faire / A ne pas faire

A faire

  • Vider systématiquement le réservoir du fer ou de la centrale quand le repassage est terminé afin que l’eau ne stagne pas à l’intérieur.
  • Suspendre les chemises sur cintres juste après le lavage pour qu’elles sèchent moins froissées.
  • Repasser le linge encore légèrement humide, c’est plus facile !
  • Utiliser une « jeannette », un accessoire spécial pour faire les manches sans marquer le pli du haut et repasser les détails à la perfection. Seulement si on est très exigeante !
  • Repasser sur l’envers ou avec une pattemouille tous les vêtements fragiles comme les t-shirts ou sweat-shirts avec marquage, les tissus enduits ou jeans cirés, les textiles contenant du lurex ou du métal…

A ne pas faire

  • Laisser le thermostat sur la dernière position utilisée, il faut le ramener à 0 sinon il peut devenir moins précis au fil du temps, car le ressort à l’intérieur se détend.
  • Ranger le fer à plat : il faut le mettre sur son talon.
  • Repasser directement les textiles fragiles comme la soie ou la laine qui peuvent se lustrer ou marquer. Il vaut mieux utiliser une pattemouille ou un torchon fin en coton à intercaler entre le tissu et le linge. Ou au moins faire un test à l’envers…

 7 conseils de lavage

  • Vider les poches du linge sale pour retirer mouchoirs, pièces de monnaie, billets de banque, tickets de métro ou bulletin gagnant du loto…
  • Enlever les pinces des salopettes, les boucles amovibles et autres pièces de métal qui pourraient abîmer le linge ou la machine
  • Séparer la lingerie et les pièces fragiles en les mettant dans un filet spécial par exemple.
  • Laver séparément le linge blanc / clair et le linge foncé.
  • Laver séparément les pièces très sales et les « normalement » sales.
  • Eliminer les taches difficiles avec un produit spécial avant le lavage en machine si nécessaire.
  • Laver séparément les serviettes de toilette car la couleur peut dégorger et leur poids peut empêcher un lavage efficace du reste.

Découvrez les produits associés